La sécurité informatique au Maroc

Au niveau international :
L’article 12 de la déclaration universelle des Droit de l’Homme intitulé « protection de la vie privée » ainsi que la Directive du Parlement européen et du Conseil du 24 Octobre 1995  (visant la protection des droits et des libertés des personnes par rapport au traitement de données à caractère personnel en établissant des principes directeurs déterminant la licéité de ces traitements ) insistent sur la nécessité de respecter le trait confidentiel des données nominatives.

Au Maroc :

Le Maroc a déployé des efforts considérables en matière de protection des données à caractère personnel. Outre son approbation de nombreux traités et conventions internationaux, le Maroc a insisté sur l’obligation du secret professionnel dans plusieurs textes législatifs. Par ailleurs, le Royaume a confirmé son adhésion totale et de manière irréversible, aux efforts internationaux visant la garantie de la protection des données privées, et ce par le biais de l’adaptation des lois marocaines à la législation internationale dans ce domaine. « La confirmation de cet engagement a été faite lors de la 31e Conférence internationale sur la protection des données et de la vie privée qui s’est tenu dans la capitale espagnole avec la participation de plus de 83 pays, dont le Maroc » explique Le Matin.

Selon la même source le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami a mis en relief la volonté du Maroc d’encourager l’investissement et la présence de sociétés mondiales actives dans l’Offshoring, il a également affirmé que la nouvelle loi sur la protection des données personnelles, est de nature à faciliter le travail de ces sociétés en leur permettant de traiter, au Maroc, d’une façon sécurisée leurs données privées, tout en veillant à garantir le flux transfrontalier de l’information. Ahmed El Fehdi estime que l’investissement dans les nouvelles technologies facilitera la résolution de beaucoup de problèmes liés à l’amélioration de ce secteur.

Par ailleurs, il faut souligner qu’avec l’adoption de la loi 09-08, le Maroc se place parmi les premiers pays arabes et africains disposant d’un système de protection aussi complet, et se positionne parmi les destinations sûres du point de vue de la circulation des données personnelles.