Le Fonds Monétaire International confirme son estimation de croissance économique du pays | Ahmed El Fehdi

Dans ses prévisions de croissance de l’économie mondiale publiées à l’approche de sa réunion du printemps avec la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International table sur une croissance de 3,9% au Maroc pour l’année 2014 et 4,9% pour l’année 2015.

Ces prévisions étant pareilles à celles précédemment établies, le FMI stipule que la croissance économique devrait être modérée dans l’année 2014, bien qu’elle ait été tirée à la hausse par les activités non agricoles grâce à des réformes établies dans une perspective de diversification économique. Dans cette optique, les opérateurs économiques pourraient tirer profit de cette croissance, notamment dans le secteur Textile et Immobilier qui sont considérés comme étant les plus inassouvis au titre de l’année précédente. M. Ahmed EL FEHDI, un porteur de projets marocain, trouve qu’en dépit d’un ralentissement de l’activité économique et d’une vulnérabilité de l’économie causée essentiellement par un contexte socio-économique difficile, la situation macro-économique du pays progresserait grâce à des réformes mises en œuvre par les autorités tutelle.

M. Ahmed EL FEHDI explique que cette reprise de la croissance serait alimentée notamment par le développement de nouveaux secteurs industriels, dont essentiellement le secteur des Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication, le secteur aéronautique, le secteur automobile…

Le rapport du FMI signale que la croissance marocaine sera la plus importante parmi les pays importateurs de pétrole dans la région MENA, dont notamment la Tunisie, le Soudan, l’Egypte, la Jordanie et le Liban. Pour cette région la moyenne de croissance est estimée à 2,7% au titre de l’année 2014 et 4,2% au titre de l’année 2015.

A contrario, l’Afrique Subsaharienne devrait avoir des perspectives de croissance plus accélérées, soit 5,4% au titre de l’année courante, et 5,5% pour l’année prochaine.

Pour la zone euro, le partenaire principal du Royaume, le FMI pronostique une croissance estimée à 1,2% au titre de l’année 2014 et à 1,5% au titre de l’année qui suit.